Au nom du Shi’âr : Le Hisn idrisside de Tâmdalat (Zagora) et sa destruction en 2014

« Les bourgades connus [sous le nom de] Banī Dar‘a : On y trouve une cité qui n’est guère étendue, Tāmdalat, qui est à Yaḥyā b. Idrīs al-‘Alawī ; au-dessus d’elle se trouve une forteresse (Hiṣn), celui qui s’y trouvait était ‘Abd Allah b. … Continue reading

Ps-Hasday b.Shafrût, ambassadeur omeyyade, Missive et Réponse de Joseph, Khân des Khazars, v. 965 (?) ou v. 1100 n-è

« Moi, Hasday b. Ishâq b. Ezra, appartenant au peuple juif exilé de Jérusalem au pays de Sefard, un servant de mon seigneur le Roi, je me plie jusqu’à terre devant toi et me prosterne vers la demeure de votre Majesté, à partir … Continue reading

Ibn Dihya, Ambassade omeyyade d’Al-Ghazal chez les Vikings (v. 845), v. 1200 n-è

[Yahyâ ibn-al-Hakam al-Bakrî al-Ghazâl de Jaen, ambassade de Abd ar-Rahman II chez les normands, v. 845, rapporté par Tammâm ibn-'Alqama, v. 880 ; intégré au Diwân poétique de Ibn Dihya.] « Lorsque l’ambassadeur du roi des Majûs fut arrivé auprès … Continue reading

Ibn Khaldûn, I, p.59-66, Tribus Arabes Jushâm des plaines du Tamsna, Habat (Gharb) et Tadla, v. 1380

  La population mélangée, qui a reçu le nom des Jushâm, et qui existe encore dans le Maghreb, se compose de fractions de plusieurs tribus, telles que les Qurra, les ‘Asim, les Muqaddam, les Athbaj, les Khult et les Jushâm. Jushâm, l’aïeul … Continue reading

Ibn Khaldun, I, p.1-50, Histoire des Invasions Hilaliennes au Maghreb, v. 1400 n-è

“Car il ne faut pas croire que les Arabes nomades aient habité ce pays dans les temps anciens : ce fut seulement vers le milieu du cinquième siècle de l’hégire que l’Afrique fut envahie par les bandes de la tribu de Hilal et de celle de Soleim.” (I, p.7) Continue reading

Ibn Jubayr, Palerme : la cour arabo-normande du roi Guillaume II, 1184 n-è

La plus belle ville de la Sicile, résidence du roi, est appelée par les musulmans la capitale et, par les chrétiens, Palerme. L’établissement principal des bourgeois musulmans existe à Palerme : ils y possèdent des mosquées, des marchés exclusivement à eux, … Continue reading

Al-Bakri, Ghomara, Tanger, Tetouan, Ceuta et Azila, v. 1075 n-è

Coutumes Ghomara Le mowareâa, usage généralement répandu chez les Ghomara, flatte singulièrement l’amour-propre de leurs femmes. Au moment où l’homme qui vient d’épouser une fille vierge se dispose à consommer son mariage, les jeunes gens de la localité enlèvent la … Continue reading

Wansharisi, La Pierre de Touche des Fatwas, IIè partie (3), v. 1490

DE LA SOCIÉTÉ AGRICOLE _ AL-MUZÂRA‘A INTERPRÉTATION DU CONTRAT Ibn Khâlid, Ibn Yahyâ Un individu donne sa terre à un autre à titre d’association agricole, où chacun a droit à la moitié. Le bailleur apporte sa terre et la moitié de la semence, l’autre mettant … Continue reading

Wansharisi, La Pierre de Touche des Fatwas, IIème partie (2), v. 1490

DU LOUAGE D’OUVRAGE OU D’INDUSTRIE ET DU LOUAGE DE SERVICES _ AL IJÂRA . DE L’OBJET DU CONTRAT Al-’Uqbânî Est-il permis de recevoir un salaire pour enseigner le droit? Le professeur a-t-il besoin, pour enseigner le droit, de l’autorisation de son … Continue reading

Wansharisi, La pierre de touche, Deuxième Partie (1), v. 1490 n-è

DE L’INTERDICTION_AL-HAJR DES ACTES DE L’INTERDIT Ibn Zarb Un mineur sous la tutelle de son père achète une esclave qui devient enceinte de ses œuvres. Que décider ? S’il est établi devant toi que le pupille est sous la tutelle … Continue reading

Al-Wansharisî, Maghreb, Fatwa diverses intéressant la question des femmes, v. 900-1500 n-è

Ibn ‘Arafa -Lorsque le jurisconsulte Aboù *Abd Allah ibn Haroûn mourut en même temps que sa femme, le Sultan Aboû-1-Hasan fit demander une consultation juridique au schaikh Aboù *Abd Allah As-Sabtî*, pour savoir lequel des deux époux serait enterré le … Continue reading

Al-Marwâzî, At-Tûnisî, Al-Barqî, Tunis-Mahdia, Fatwa diverses, droit conjugal, v. 1200

1 : obligation de consommer le mariage d’une très jeune fille au domicile de son père
2 : débat entre héritiers sur le douaire restant
3 : engagement d’autonomie financière d’une épouse si son mari n’exige pas qu’elle quitte sa ville
4 : le silence du marié lors des noces équivaut consentement au mariage
5 : un père se porte garant du douaire
Continue reading

Ibn Sâ’igh, Kairouan, Terres emmurées par le Sultan contre les arabes, v. 1090 n-è

Une plaine (marj) appartient à un clan (qawm) dont chaque membre Possède un lot (naçib), grand ou petit, et en retrait de laquelle s’étendent des jardins. La plaine étant soumise aux déprédations des Arabes, le sultan a ordonné de I’entourer … Continue reading

Al-Mazârî, Kairouan, Affaires conjugales, v. 1125

1-2 : on ne peut imposer l’usufruit d’un bien au mari ou imposer le logement du mari à la famille de l’épouse
3 : validité du témoignage par écrit
4 : usufruit d’un bien-fond de l’épouse, accordé par son père au marié : valable après divorce ?
5 : une concubine-mère exige le privilège d’une femme libre de ne pas avoir à servir ses beaux-parents
6-7 : douaire équivalent au trousseau à Mahdia et Zawila, coutume qui vicie le contrat sauf preuve testimoniale selon Ibn as-Saigh, car on ne valide pas une coutume par analogie avec une autre, la coutume est prioritaire selon Al-Lakhmi
8 : une femme peut prendre en gage les effets d’un mari émigré afin d’exiger le versement de son douaire
9 : mariage rural sans contractualisation du douaire comprend implicitement le montant du douaire fixé par a coutume
10 : douaire versé au moment du divorce ?
11 : arrangement sur le douaire différé
12 : douaire allégé lors d’un re-mariage
13 : douaire à la charge du père du marié
14 : dons du mari avant un long voyage
15 : douaire différé perçu en cas de divorce ou de décès (Ibn as-Saigh)
16 : propriété d’une domestique lors d’un veuvage
17 : clause de divorce après 4 mois d’absence d’un capitaine de marine
18 : cas de lèpre, question de la contagion
19 : un mari parti poiur la Sicile n’a pas laissé de dons à son épouse, et résidait chez ses beaux-parents
20 : propriété du trousseau en cas de décès de l’épouse
21 : une part du trousseau peut-elle être restituée au père, si le reliquat est inférieur au douaire ?
22 : une grande soeur tutrice testamentaire raclame ses dépenses de 20 années d’entretien
23 : arbitres familiaux, douaire différé annulé contre divorce
24-28 : émigration en Espagne
25 : femme s’associe aux créanciers pour son douaire
26 : aménagement de douaire différé en échange du retour d’une kairouanaise dans sa ville
27 : femme réside seule en ville
29-30 : pratique du mariage fictif pour remariage
Continue reading

Ibn Sâigh, Kairouan, A propos de la disparition du conjoint, v. 1080

Un homme part en Pèlerinage à bord d’un navire dont on n’a plus de nouvelles. Auparavant il a fait don d’une chambre (hujra) et d’un jardin irrigué (sâniya).Il laisse deux filles et une femme. Doit-il, malgré l’absence de témoignage établissant … Continue reading

Ibn al-Hâjj, (Al-Ghazâlî), Cordoue, Sultan donnerait la primauté à une mosquée, v. 1110 n-è

Dans l’ouvrage intitulé al-Wajîz d’Al-Ghazâlî, il est dit que deux prières du vendredi ne peuvent se succéder dans la même ville. Si le fait se produit est seule valable la prière dont le Takbîr a été récité en premier lieu. … Continue reading

Al-Mazârî, Mahdiya, Arrangement pour le retour à l’Islam d’un arabe insoumis, v. 1125

Un hors-la-loi (mustaghraq al-dhimma) désireux de se repentir, après avoir consulté les juristes de l’endroit, a fait procéder à l’évaluation de ce qu’il détenait et en fixe le montant en dinars. Peut-il faire des transactions commerciales, verser ce qu’il doit … Continue reading

Ibn Rushd, Cordoue, Tribus du Sahara, pillage, commerce de leur bétail, v. 1100

Différentes tribus du sahara de nomades ayant des troupeaux se pillent entre elles. Peut-on leur acheter ces bêtes volées ? Certaines sont offertes au Commandeur des Musulmans qui en prélève une partie pour les donner. Peut-on les accepter ? Le Commandeur … Continue reading

Anonyme, Kairouan, Gardiennage ou extorsion par les arabes Ryah ?, v. 1100

Nous savons que, jadis, à Kairouan, des gens qu’on appelait Riyah venaient garder des jardins des environs de cette ville au Printemps à la fin de la moisson pour 2 dinars par jardins quel qu’il soit. Parfois, ils se répandaient … Continue reading

Ibn 'Attâb, Ibn Sahl, Al-Qattan, Cordoue, Habous (fondations) juives, XIème siècle

1 : Un Musulman a acheté un jardin à deux Juifs et l’a possédé et exploité pendant environ 10 ans. Puis il l’a fondé/immobilisé au profit de ses fils et de leurs descendants : le jardin devant faire retour, à … Continue reading

Ibn al-Hajj, Cordoue, Puits en demi-propriété avec un tributaire : vice commercial ?, v. 1110 n-è

Un homme achète une maison dont le puits est commun à une maison voisine qu’il découvre ensuite être la propriété d’un Juif ou d’un Chrétien. Réponse : Ce n’est pas un vice, car Dieu a permis aux Musulman de consommer … Continue reading

Al-Mazarî, Mahdiya, Turban teint comme signe du Dhimmi, v. 1125 n-è

Le Qadî doit-il ordonner aux tributaires d’avoir des signes distinctifs comme de teindre le bout de leur turban ? Réponse : Ces signes distinctifs s’imposent dans tous les cas, car les Juifs habitant avec les Musulmans ont nécessairement des relations … Continue reading

Yehuda ha-Levi ha-Tutayli (Juda HaLevi), Conversion du Roi des Khazars, (judéo-arabe), v. 1125 n-è

On m’a demandé ce que j’ai comme arguments contre les attaques des Philosophes et les Gens des Religions, et aussi contre les « sectaires » qui ont argumentés le Commun. Cela m’a rappelé quelque chose que j’avais entendu une fois … Continue reading

Al-Himiyari, Notices Sur Malte, v. 1350 n-è

1 : Notice Géographie L’une des îles qui se situe à proximité de l’île de Sicle, en face de Messine, et entre elles se trouve un détroit. Elle appartint autrefois aux Musulmans, et elle a des ports établis pour les … Continue reading

Al-Qazwīnī, Atār al-bilād, Siège byzantin de Malte (1048), v. 1250

Les Rûm l’envahirent après l’an 440/1048, ils leur firent la guerre et exigèrent d’eux propriétés et femmes. Les musulmans se réunirent et se dénombrèrent, le nombre de leurs esclaves était supérieur à celui des hommes libres. Ils dirent alors aux … Continue reading

Frederic II Hohenstaufen, Réponse au Rapport du Bailli Gilibert sur Malte, v. 1245 n-è

Nous avons appris de ton rapport que les Droits de Dohane de mer et terre levées à Malte sur l’import et l’export se montent annuellement à 1900 Tareni d’or ; les teintures à 800 T, la cabelle sur les tubae (potiers ?) … Continue reading

Al-Andalusi, Malte et les îles, v. 1250 n-è

MALTE est voisine de Tripoli de Barbarie, un peu au sud de CHYPRE. Là s’arrêtent les Iles de la mer de Syrie appartenant au troisième climat…. […] L’Ile [de Koûçira, c’est-à-dire Pantellaria qui renferme de nombreuses chèvres sauvages. L’Ile de … Continue reading

Burckhardt de Strasbourg, Malte, v. 1175 n-è

En l’an de l’Incarnation 1175, Frederic, Glorissime et Auguste Empereur des Romains m’envoya, moi Burchard, vicomte de Strasbourg, en Egypte, auprès de Salah ad-Din, roi de Babylone (d’Egypte). Tout ce que je vis lors de cette délégation ou dont j’ai … Continue reading

Geoffroy Malaterra, Geste de Roger de Sicile, Prise de Malte, v. 1090 n-è

IV, 16 Ainsi donc, le comte organisa sagement toute la Sicile comme il le souhaitait. Mais, habitué à des opérations militaires, impatient en temps de paix, soucieux dans le travail et âpre au gain, refusant de laisser son corps s’envelopper … Continue reading

Codex Calixtinus, Livre de Charlemagne, dernier chapitre : Almanzor de Cordoba à Compostelle, v.1140 n-è

Il faut encore rapporter ce qui advint en Galice après la mort de Charles. Alors que le pays de Galice avait connu une longue période de paix après la mort de Charles le Grand, un certain sarrasin, Al-Mançûr de Cordoba, … Continue reading

Al-Idrissi, Lisbonne et la Découverte des Canaries (plus de trois siècles avant les Français), v. 1160 n-è

Lisbonne est bâtie sur la rive septentrionale du fleuve qu’on nomme le Tage ; c’est celui sur lequel est située Tolède. Sa largeur auprès de Lisbonne est de 6 milles, et la marée s’y fait ressentir violemment. Cette belle ville … Continue reading

Al-Idrissi, L’église Mozarabe des Corbeaux du Cap d’Algarve (une autre Compostelle), v. 1160 n-è

[...] De là à « l’église des Corbeaux », Cap d’Al-Gharb Cette église n’a point éprouvé de changements depuis l’époque de la domination chrétienne ; elle possède des terres, les âmes pieuses ayant la coutume de lui en donner, et des présents … Continue reading

Al-Bakri, Origines du Mouvements Almoravide et portrait des Sanhaja-Lamtouna, v. 1070 n-è

Pendant qu’il s’en retournait, il fit la rencontre du jurisconsulte Abou Amran el-Fasi, qui lui demanda des renseignements sur son pays, sur ses principes de conduite et sur les doctrines religieuses dont ses compatriotes faisaient profession. Ayant reconnu, à travers … Continue reading

AL-BAKRI, De Draa et Sijilmassa à Awdaghust

La ville de Derâ, nommée Tiumktin, est le chef-lieu de la province de Derâ. Nous avons déjà mentionné que le Wadi Derâ prend sa source dans le Deren (l’Atlas). Cette ville renferme une nombreuse population, un Jâmi’ et plusieurs bazars très-fréquentés; … Continue reading

Idrissi, Iles Atlantiques et Safi, v.1150 n-è

ASFΠ: -l’île des deux frères magiciens. On raconte que ces deux frères, dont l’un s’appelait Chirhâm et l’autre Chirâm, exerçaient la piraterie sur tous les vaisseaux qui venaient à passer auprès de l’île ; ils faisaient périr les navigateurs et s’emparaient de leurs biens ; mais Dieu, … Continue reading

Al-Idrisi, Nun, port Saharien vers Azugi, Silla, Tekrour et Jenné…, v. n-è

1) Quant aux pays du Nûl Extrême et de Tâzoccâght, ils appartiennent aux Lamtûna du Sahara, tribu de Çanhâdja. Çanhâdj (père des Çanhâdja) et Lamt (père des Lamta) étaient deux frères dont le père s’appelait Lamt ibn Za’zâ’, descendant de Himyar, et la mère Tâzoggây (Tâçoggây) la boiteuse … Continue reading

Idrissi, Sijilmassa et Tafilalt, v. 1150 n-è

-Sijilmâsa, c’est une ville grande et populeuse, fréquentée par des voyageurs, entourée de vergers et de jardins, belle au dedans et au dehors ; elle n’a point de citadelle, mais elle consiste d’une série de palais, de maisons et de champs cultivés le long des bords d’un fleuve … Continue reading

Bakri ou Idrissi : Atlas (Daran/Adrar-n-Idraren),

Pour se rendre de Târûdant du Sous à la ville d’Aghmât-Ûrîka, on passe au pied de la grande montagne de Daran, remarquable par sa hauteur, par la fertilité du terrain, par le grand nombre d’habitations dont elle est couverte et par son étendue ; elle se prolonge en ligne … Continue reading

Idrissi, Sous, Aghmat et Arganier, v. 1150 n-è

On compte 4 journées de Dar’a au Sûs Extrême, pays dont la ville principale est -Târoudant-Sûs Le pays du Sous contient un grand nombre de villages et est couvert de champs cultivés qui se succèdent sans interruption. Il produit d’excellents fruits de toute espèce, savoir : des noix, des figues, … Continue reading

Al-idrissi, Oued Draa, v. n-è

Cité de Dar’a Cette dernière n’est entourée ni de murs, ni de fossés ; c’est seulement une réunion de villages rapprochés les uns des autres et de champs cultivés, appartenant à des familles berbères de race mélangée. Elle est située sur la rivière qui descend de Sidjilmâsa, et on … Continue reading

Ali b. Abi Ziraa, Marrakech, Almohades et Almoravides, Rabat-Salé, Ya’qub Al-Mansour

L’émir des musulmans, Tachefin ben Ali ben Youssef ben Tachefin El-Lemtouni, était fils d’une captive chrétienne, nommée Daw as-Sabah (lumière du matin, aurore). L’émir fut proclamé le 8 rajeb an 537, époque de grands troubles et de l’apparition des Mouahidoun … Continue reading

Al-Idrissi, Fez, v. 1150 n-è

Fâs consiste proprement de deux villes séparées par une rivière considérable, dont les sources sont connues sous le nom de sources de Çanhâdja (‘Uyûn Çanhâdja), et dont les eaux font tourner un grand nombre de moulins, où la réduction du blé en farine s’obtient à un très bas prix. … Continue reading

Bakri, Salé et les Ribats de la côte atlantique, v. 1070 n-è

Au rapport de Mû’min bn Yûmir Al-Hwârî : – un lieu d’hivernage se trouve à Awa, île d’où partent les caravanes pour Nûl pendant deux mois vers l’est […] -Nûl est à l’extrême limite du Dâr-Al-Islâm, premier lieu habité quand on … Continue reading

Al-Idrisi, Anfa, v. 1150 n-è

De Salâ aux îles des oiseaux (Jazâir-at-Tayr), on compte 12 milles, par mer, et de Salâ à Marsâ Fadhâla, en se dirigeant vers le sud, également 12 milles. Les vaisseaux d’Espagne et du littoral de la mer méridionale abordent au port de Fadhâla et y chargent du blé, de l’orge, des … Continue reading

al-Bakrī, Abū ‘Ubayd ‘Abd Allah ibn ‘Abd al-‘Azīz al-Bakrī, Description de l'Afrique, v.1068 n-è

FAS Fàs se compose de deux villes l’une à côté de l’autre et entourées chacune d’une muraille. Elles sont séparées par un rapide torrent quie fait tourner des moulins […] -Adwat-al-Qarawîn est située ) l’ouest de adwat-al-andalusîn. Chaque habitant a … Continue reading

Al Idrisi : Iqlim III, Jazâ’ I : Maghreb Extrême, Livre de Roger, v. 1150

Iqlim III Après avoir décrit, dans les livres précédents, les pays compris dans les deux premiers climats, nous avons jugé convenable d’observer dans celui-ci la même méthode relativement à la description des villes et des provinces, des villages et des capitales, en indiquant leurs distances … Continue reading

Al-Wansharisi, LA PIERRE DE TOUCHE DES FATWA-S, sélection partielle, v. 1495

STATUT PERSONNEL LA PURETÉ : AṬ-ṬAHĀRA QUR’ĀN Celui dont la profession est d’écrire des exemplaires du Qoran, doit-il être toujours en état de pureté ? Selon l’avis d’Ibn Muslima, les ablutions (wudū) ne sont point exigées obligatoirement pour toucher seulement … Continue reading

AZ-ZARAKHSHI, CHRONIQUE DES ALMOHADES ET DES HAFSIDES, v. 1310

Louanges soient à Dieu, auteur des vicissitudes des temps, qui confie à certains hommes Tautorité sur d’autres, qui dépose dans le cœur des humains des convoitises « dont ils ne demandent pas le changement )) (Koran, XVIII, 108). L’Imam et Mahdi se nomme … Continue reading

Abd al-Wahid Al-Murakushi, Histoire de Espagne et Almohades, v. 1230

Louange à Dieu qui anéantit les nations et rend les ossements à la vie; inspirateur des prophéties, [il a toujours] existé et existera toujours, et les esprits les plus perspicaces, les intelligences les plus pénétrantes ne peuvent parvenir à le … Continue reading

Ali b. Abi Ziraa, Rawd al-Qirtas, Histoire des Mérinides au VII/XIIIème s. et Fondations à Fes

En 578/1182 mourut le shaykh vertueux Bâ Mûsâ bn ‘Amrân qâdî de Murrâksh, remplacé par Bâ l-‘Abbâs bn Mundhîr al-Qurtubî. Le Qâdî Bâ ‘Amrân fut un des hommes remarquables de son temps par ses belles qualités et sa charité, il … Continue reading

Ali ibn Abi Zira’a : Histoire du Maghreb et Annales de Fez, 1326

Au nom de Dieu clément et miséricordieux! Que Dieu répande ses bénédictions sur notre seigneur Muhammad, sa famille et ses compagnons, et leur accorde le salut! Il n’y a de force et de puissance qu’en Dieu très-Haut, très-magnifique! Le cheïkh, … Continue reading

Ibn Al-Athir, v. 1240 n-è : Récit du “Fath” (conquête) de Tanger et Ceuta

Alors les Roûm sollicitèrent le concours des Berbères, qui répondirent en grand nombre à cet appel, et une sanglante bataille fut livrée, où les musulmans faillirent succomber sous le nombre; mais, grâce à la protection divine, les alliés furent battus … Continue reading

Al-Bakri, Description du Maghreb, v. 1075 : Pays de Tanger et de Volubilis

Le Territoire de Tanger est occupé par des Sanhâja. La route qui mène de Sibta à Tanger, et qui suit le rivage de la mer, traverse d’abord une plaine où l’on remarque des terres cultivées qui s’étendent jusqu’à la distance … Continue reading