Ḥannā Diyāb, Chypre ottomane : syro-maronites, grecs et catholiques… et les porcs, 1707, 1766 n-è

Ils répètent constamment : « Mieux vaut être Musulmān que Rūmān ». Il n’y a pas une seule famille qui ne compte un ou deux musulmans, parfois trois, car ils marient leurs filles à des janissaires afin de bénéficier de la protection des gouvernants et des puissants. Ils n’ont ni honneur ni religion ! » Continue reading

Ḥannā Diyāb, Le Jeûne du Carême chez les Maronites de Tripoli, 1707, 1766 n-è

Comme le repas n’arrivait pas et que nous étions affamés car nous avions voyagé toute la nuit, nous puisâmes dans nos provisions du poisson de mer frit, du pain et du vin, et nous nous assîmes pour déjeuner, ce qui ne tarda pas à provoquer autour de nous un attroupement, et on nous demanda :
« Êtes vous Naṣārā ?
-Oui
-Comment se fait-il que vous rompiez le jeûne avant l’heure ?
-Nous sommes des voyageurs ; nous avons cheminé toute la nuit et nous ne sommes donc pas soumis au jeûne. » Continue reading

Jean Chardin, Le faux-monnayage des Français de Smyrne-Izmir en 1656-1669, 1686 n-è

La seconde remarque, c’est qu’il n’y a pas de gens au monde plus aisés à tromper, et qui aient été plus trompés que les Turcs. Ils sont naturellement assez simples et assez épais, gens à qui on en fait aisément accroire. Aussi les chrétiens leur en font sans cesse une infinité de friponneries et de méchants tours. On les trompe un temps, mais ils ouvrent les yeux, et alors ils frappent rudement, et se payent de tout en une seule fois. Continue reading

Jean Chardin, Corsaires chrétiens en Méditerranée, 1686 n-è

Il n’y a point de maux imaginables qu’ils ne fassent aux habitans des îles de cette mer, où ils peuvent aborder, quoique ces habitants soient tous chrétiens, et que plusieurs reconnaissent le pape. [...] La république[de Venise] s’étant engagée au grand-seigneur, dans le traité de Candie, de chasser de l’Archipel les corsaires chrétiens, et d’en prendre autant qu’il se pourrait ; mais qu’ayant, d’ailleurs reçu plusieurs services de ces corsaires, durant la dernière guerre qu’elle a eue contre le Turc, elle usait de [...] ménagement, afin de satisfaire la Porte, sans agir pourtant contre les corsaires. Que dans cette vue les bâtiments maritimes de la république avoient ordre de se faire toujours connaitre dans l’Archipel, afin que les corsaires chrétiens s’éloignassent d’eux, ou ne les approchassent pas de si près, qu’on ne put faire semblant de ne les pas voir. Continue reading

Jamal addin al-Afghani, Réponse à Ernest Renan,1883 n-è

En songeant toutefois que la religion chrétienne a précédé de plusieurs siècles dans le monde la religion musulmane, je ne peux pas m’empêcher d’espérer que la société mahométane arrivera un jour à briser ses liens et à marcher résolument dans la voie de la civilisation à l’instar de la société occidentale pour laquelle la foi chrétienne, malgré ses rigueurs et son intolérance, n’a point été un obstacle invincible. Continue reading

Porphyre de Tyr (Maleḫ ha-ṣūrī), ‘De l’abstinence des viandes’, absence du porc au Moyen-Orient, v. 290 n-è

I, 14 Quoique le cochon ne soit bon qu’à manger, les Phéniciens et les Juifs s’en abstiennent, parce qu’il n’y en a point dans leurs pays. On assure qu’encore actuellement on ne voit point de ces animaux en Éthiopie. De … Continue reading

Antiochos Ier de Commagène, Dédicace du “Nemrut Dag’i”, v. 40 av. n-è

[I : Artagnès-Héraklès-Arès, a] LE grand roi Antiochos, Dieu juste, Epiphanès, Philoromain, et Philhellène, issu du roi Mithridate Kallinikos et de la reine Laodicée, Déesse, Philadelphe, issue du roi Antiochos, Epiphanès, Philométor Kallinikos, a retracé en lettres inviolables et pour une … Continue reading

Bertrandon de la Broquière, Edirne, Macédoine, Bulgarie, Serbie et retour en Flandres par Belgrade, Buda et Vienne, 1432

PLOVDIV-SOFIA-NISH-SERBIE: Et tout ce que ledit esclave ordonnoit à nous faire baillier, il estoit obéi sans nulle difficulté. Et chevaulchasmes une journée le long de la rivyerc de la Maresche par très beau pays et passasmes ladite rivyere à un … Continue reading

Mas’ûdî, Avertissement, Rome et les Rûms : distinction, 950 n-è

Le maître de Rome dépendait de celui de Constantinople, reconnaissait son autorité et la représentait. Il ne portait pas de diadème et ne se donnait pas le titre d’empereur. Ces usages, établis longtemps avant l’Islam, furent observés jusqu’en l’an 330 … Continue reading

Ibn Khurdadbê, Marchands Radhanites Juifs autour du monde, v. 850 n-è

« Ces marchands parlent arabe, persan, romain (grec), franc (roman), espagnol et slave. Ils voyagent d’ouest en est et d’est en ouest, partiellement sur terre, partiellement sur mer, ils transportent depuis l’occident des eunuques, des femmes réduites en esclavage, des … Continue reading

Ps-Fredegaire, Dagobert, Heraclius et les Juifs, v. 660 n-è

Héraclius, très savant dans les lettres, devint enfin astrologue. Ayant vu dans les signes des astres que, d’après la volonté divine, son empire serait dévasté par des peuples circoncis, il fit demander au roi Dagobert de faire baptiser selon la foi catholique tous les Juifs de son royaume. Continue reading

Théodose, Métropolite de Syracuse mentionnant un évêque de Malte, v. 880 n-è

Peu de temps après, nous commençâmes le voyage de Palerme que nous accomplîmes en 6 jours, transportés sur des bêtes élevées pour porter des fardeaux, nous fûmes conduits par des Nègres rudes et sauvages. Enfin, très harrassés par la chaleur … Continue reading

Moise de Khorene, Fondation de la dynastie Parthe Arsacide (selon Mar Apas Catina), Vème s.

CH. I.HISTOIRE DES TEMPS INTERMÉDIAIRES DE NOS ANCÊTRES. Je vais maintenant, dans ce second livre, te raconter l’histoire particulière de notre pays, depuis le règne d’Alexandre jusqu’à celui du saisit et vaillant Tiridate (Dertad) le Grand. Je te dirai successivement … Continue reading

Jean Catholicos, Histoire d’Arménie, A l’époque Abbasside (résumé de l’historien Shapur), v. 920

(Evènements sous Al-Mansûr et al-Mahdi) On plaça après lui, sur le trône patriarcal, Tiridate (741-764), du bourg d’Iothmus. C’était un homme saint, bienfaisant et étincelant de vertus. De son temps les ravages et les dévastations cessèrent entièrement par la sainteté de … Continue reading

Jean Catholicos, Histoire de l'Arménie, A l'époque Omayyade (XI-XII-XIII), v. 920

CHAPITRE XI. Dans ce temps-là Varazdirots, fils du vaillant Sempad, qui s’était réfugié auprès de Rustam (Rhoues-douem), ishkhan de l’Aderbadagan, passa avec ses serviteurs et sa suite auprès de l’empereur Heraclius. Il alla se fixer dans le pays des Romains, … Continue reading

Ps-Sébéos, XXXI : JUIFS, CHRETIENS et ISMAELIENS à Jerusalem, v. 675 n-è

Des Juifs et de leurs mauvais desseins. Je dirai encore les desseins des Juifs insurgés qui, ayant rencontré un certain temps l’assistance des Hagarachs, conçurent le dessein de réédifier le temple de Salomon; ayant découvert l’endroit qui s’appelle Saint des … Continue reading

Ps-Sébéos, 612 : L'Arménie, terrain de bataille entre Heraclius et Khosrow, v. 675 n-è

[En 612, Heraclius l'Ancien, gouverneur d'Egypte et d'Afrique renverse Phokas, inrtronise son fils Heraclius, qui part assiéger Césarée de Cappadoce, les généraux persans Shahen et Khoream contre attaquent à travers l'Araxe puis l'Euphrate, puis se retirent à nouveau derrière le … Continue reading

Ps-Sébéos, 618 : CONSTRUCTION DE L’EGLISE DE HRIPHSIMAY, VAGHARSHAPAT, v.675 n-è

CONSTRUCTION DE L’EGLISE DE HRIPHSIMAY. En l’année 28e du règne d’Apruêz Khosrow, (618) le catholicos Kumitas démolit la chapelle de sainte Hrpiphsimay dans la ville de Vagharshapat, car le bâtiment qu’avait construit le patriarche saint Sahak, le catholicos des Arméniens, … Continue reading

Ps-Sébéos, XIV-XVII-XVIII-XIX, Smbat Bagratuni rallie la Perse, dirige l'orient, est promu ministre, v. 675 n-è

Quant aux Nakharars de la partie persane et à leurs troupes, dont j’ai dit plus haut que le Percepteur les avait laissés et était parti, jusqu’à l’arrivée de l’ordre royal, les Péshaspiks vinrent avec des décrets pour les convoquer tous ensemble … Continue reading

Ps-Sebeos, Union et scission des églises Romaines et Arméniennes, v. 675 n-è

Jean admettait les romains à sa communion, mais Moïse ne voulut avoir aucun rapport avec eux. Tous les vases sacrés de l’église de Saint-Grégoire à Dwin furent emportés et gardés dans la ville de Karin (Erzerum), d’où plus tard Jean lui-même fut emmené en captivité pour être transporté en Perse dans la résidence royale d’Ahmatan. Continue reading

Ps-Sébéos, Les auxiliaires arméniens en Thrace-Mésie-Pannonie contre les Avars, v. 675 n-è

Les ennemis qui venaient du côté de la Thrace  (avars)  désolaient et ravageaient l’empire avec leurs armées innombrables et en entreprenant des guerres incessantes ils voulaient détruire la nation et l’empire romains pour régner eux-mêmes souverainement sur la résidence impériale. [...] L’empereur des … Continue reading

Balâdhuri, Futuh al-Buldan, IV, 1 : Arménie (Ghazzus et Capitulations Arméniennes), v. 870 n-è

Al- Balâdhurî, IV, 1 : Conquête de l’Arménie Les quatre provinces (perses) -Shimshat, Kalikala, Khilat, Arjish et Bajunais constituaient l’Arménie IV, -le district d’al-Busfurrajan [Waspurakan], Dabil [Dwin], Siraj Tair et Baghrawand constituaient l’Arménie III -Jurzan [Gurgark] constituait l’Arménie II -as-Sisajan … Continue reading

Michel le Syrien, Arméniens au XIIème siècle, entre Turcs, Egyptiens, Francs et Romains, v. 1175 n-è

Cependant l’empereur [Manuel] était irrité contre Thoros, parce que celui-ci avait enlevé aux Romains toute la contrée [de la Cilicie]. Il fit marcher contre lui son général Andronic à la tête d’une armée considérable. De son côté, le grand Thoros, … Continue reading

Michel le Syrien, Alp Arslan et Romain Diogène à l’assaut des Arméniens qui s’emparent de la Cilicie-Commagène, v. 1175 n-è

Cependant Doukas étant mort, la couronne passa à Romain Diogène. Le roi des Turcs mourut aussi, et eut pour successeur Alp Arslan, qui vint lui-même en Arménie, et soumit ce pays après s’être rendu maître de Shamshuïldé. Ayant marché contre … Continue reading

Michel le Syrien, Kipchak christianisés au service des arméniens et géorgiens à l'An Mil, v. 1175

Ceux qui se portèrent vers le sud et vers l’occident rencontrèrent les chrétiens et adoptèrent leurs croyances ; pareillement, ceux qui émigrèrent chez les idolâtres devinrent païens ; car ces peuples adoptent facilement toutes les religions. Les Arméniens et les … Continue reading

Michel le Syrien, vers 725, concile des syriens et des arméniens de Manzikert, v. 1175 n-è

En ce temps-là, Athanase était patriarche d’Antioche et Jean le Philosophe (Odznetzi) catholicos des Arméniens. Les habitants de Siunik (Monts arméniens orientaux), du Vasburagan (sud-est anatolien et nord-ouest de l’azerbaijan iranien), les Aghwan(Arran ?), les Syriens Jacobites et les habitants … Continue reading

Michel le Syrien, Installation des Arméniens Romains à Malatya par Al-Walid b. Abd al-Malik en 700, v. 1175 n-è

L’année 1011 de l’ère syrienne et 148 de celle des Arméniens (700), Mamuesdia (Mopsueste) fut rebâtie par les musulmans, sur un espace immense, et ils y établirent une garnison pour la protéger contre les Romains. Après Aptala, les Arabes eurent … Continue reading

Michel le Syrien, Partage de Chypre et de l'Arménie de 685 entre Romains et Arabes, v. 1175 n-è

Il eut pour successeur Aptalmalik fils de Marwan. A cette époque mourut l’empereur Constantin; il eut pour successeur Justinien son fils. Aptalmalik, tracassé par les rebelles, fit la paix avec Usdianos et s’engagea à lui livrer par an mille Tahégans, … Continue reading

Michel le Syrien, Arméniens et Mésopotamiens, entre Romains et Perses en 630, v. 1175 n-è

A cette époque, le patriarche des Syriens orthodoxes, le saint homme Athanase, écrivit à l’illustre catholicos des Arméniens une lettre ainsi conçue: « A mon père et seigneur Chrisdap’hor, Christophe, salut en Notre Seigneur. J’ai appris que la conduite inconsidérée … Continue reading

Bernard le Tresorier (continuateur de Guillaume de Tyr) Fondation de Arménie Cilicienne, v. 1250

Je vous avois dit ci-dessus que je vous raconterois comment il y eut pour la première fois un roi en Arménie où il n’y en avoit pas eu encore. Maintenant je vous le raconterai. Il avint, au temps que le … Continue reading

IBN HAUQAL, Notice Arménie, Surat-al-Ard, v. 950 n-è

Description des Trois Provinces d’Arménie, Ar-Ran et Adhurbaijan Revenons maintenant vers l’ouest à la frontière de l’empire romain pour décrire les régions voisines en poursuivant jusqu’aux limites du Domaine de l’Islam à l’est. Commençons par l’Arménie, l’Arran et l’Azerbaijan. J’en … Continue reading

Charles Texier, Description détaillée de la Cappadoce : ‘Grecs’, Turcs, Turkmens, Arméniens, v. 1835

Ürgüp : Les habitants sont divisés en trois classes comme dans toute la Cappadoce. Les Musulmans sont peu nombreux et occupent les environs de la place élevée qu’on appelle Kalé ([…] Les Arméniens habitent le quartier nord de la ville; ils … Continue reading