Michel le Syrien, II,474-6/IV.447-8, « George des Tribus Arabes » ; Denha II et “Yôsef des Taghlib”, destitués par Julien d’Antioche (688-708), v. 1170 n-è

998 […] Au moment de sa mort, le patriarche [Athanasius] prescrivit à Sergius Zakounaya, métropolitain [de l’Orient], qu’il avait déclaré lui-même chef des évêques, d’ordonner Gorgi comme évêque des Tribus arabes ; il l’ordonna au mois de Teshrîn ii (nov.) … Continue reading

Michel le Syrien, II, 455-65/IV, 438-44 , v. 683, Schisme de l’église jacobite, correspondance épistolaire, v. 1170 n-è

Correspondance entre les évêques de Mésopotamie, Jean, métropolitain de l’Orient et Severus, pariarche d’Antioche ; Trois Signatures de Nonnos des Tribus et première mention datable (deux fois) des “Tanûkayê, ‘Aqûlayê et Tû’ayê”

Le contexte : 681-686 : Mu’awiya est mort, la “seconde fitna” vient de commencer, les provinces de Jazîra, Iraq et Shâm se disloquent entre groupes claniques et tribaux arabes rivaux ; Sévère, le patriarche de Mu’awiya est contesté par une fronde, qui le fait destituer, peu à peu, Jean, métropolitain du “pays des Perses”, du parti de Mar Mattai, resté fidèle à Antioche parvient à convaincre, après 683, la mort de Severus et l’avènement de Marwan b. al-Hakam et de ses fils, de les réconcilier derrière la figure d’Athanase II, mais la tension devient progressivement Orientale-Occidentale, le parti de Tikrit adopte Jean en 686, établi, jusqu’à l’avènement de Denha II, en 688, qui rompt avec Julien, successeur d’Athanase, sans doute avec le soutien de l’administration de Muhammad b. Marwân, gouverneur de Jazîra… il aura plus tard un fidèle, Yôsef, évêque des Taghlib, qu’il a peut être institué contre George des Arabes, son contemporain, sans doute à la tête des arabes occidentaux… Continue reading

Bar Hebraeus, X, 115 : v. 713-14, Persécution d’Al-Walid contre Sham’ala at-Taghlibî, v. 1260 n-è

al-Walid déteste les chrétiens : il s’empare de l’église de Damas pour en faire la grande mosquée ; arabisation de l’administration publique ; persécution de Sham’ala qui refuse de se convertir pour ne pas déteindre sur ses contribules, al-Walid lui fait manger une tranche de sa propre cuisse et le laisse vivre ; condamnation à la mort par noyade des sorciers-magiciens ; massacre des chrétiens dans les églises Continue reading

Michel le Syrien, II.431/IV.422, Débat entre ‘Amrû b. Sa’d et Jean d’Antioche

Il s’agit du résumé d’un petit récit de controverse entre le monothéisme arabe et le dogme chrétien jacobite ; y sont mentionné également les “arabes chrétiens” “Tanûkayê, Tu’ayê, ‘Aqûlayê” (appellation qu’on ne retrouve que deux fois), inscrit à côté d’une chronique de 713-16 Continue reading

Bar Hebraeus, Ecclesiasticum, I, 295 ; v. 700 : Denha II de Tikrit et Yôsef des Taghlib contre Antioche, v. 1170

Offendiculum ipsi crearunt atque ecclesiam perturbarunt propter jurisdictionem Denhas, Tagritae maphrianus, aliique ejus ditionis episcopi, nenipe Joannes Carcusenseus (Yôhannan de Qarqisiya) Carmae et Josephus Arabum Teglabensium (Yôsef des Taghlib) Cum autem patriarcha prsevaluisset, Denham expulit et in ejus locum substituit … Continue reading

Bar Hebraeus, Ecclesiasticum, III, 147 : v. 710 : Denha II, métropolite de Tikrit (688-728) édifie une église Mar Ahudemmeh, v. 1170 n-è

Post obitum senis Mar Joannis, episcopi convenerunt Tagriti et maphrianum ordinarunt virum quemdam nomine Denham, die 13 a mensis Adar anni 999 (13/03/688) Patriarcham adire eglexerunt, eo quod is sine ipsorum consensu et ad verbum solum monachorum rebellium metropolitan isisset … Continue reading

Michel le Syrien, v. 640 : Correspondance : Marûta de Tikrit, métropolitain du “Pays des Perses” et Jean, patriarche d’Antioche, v. 1170 n-è

  « A notre vénérable et saint frère et collègue, Mar Marouta, évêque et métropolitain du Beit Parsayê : l’humble Jean, gardien du siège apostolique d’Antioche, c’est-à-dire serviteur de l’Eglise de Syrie, décoré du nom de patriarche, demande en Jésus-Christ, Seigneur … Continue reading

Jésus-‘Îsâ dans le Coran :

Retour au sommaire des études Mentions Mekkoises : Les surats réputées mekkoises, c’est-à-dire « révélées » avant la fondation de la cité (Madîna) de Yathrîb, ne mentionnent pas ‘Îsâ, à l’exception de la Surat VI (al-An‘âm), qui, établissant le socle argumentatif de l’apostolat … Continue reading

Ps-Shime’ôn b. Yôhây, Secrets, Escatologie Judaique sur le reconstruction du temple par le “Second Roi d’Ishma’ê”; (‘Umar ?), VII-VIIIè s. n-è

Le second roi qui surgira d’Ishma’êl sera un amant de Yisra’êl. Il restaurera leurs manquements et les violations du Temple. Il taillera le Mont Moria, l’aplanira et construira une hishtahawaya (Mosquée?) sur le rocher du Temple, comme il est dit … Continue reading

Athanase de Balad, patriarche Jacobite d’Antioche, Lettres, Extraits : Des chrétiens folâtrent avec des “Paiens” (arabes), v. 685 n-è

[…] Car un rapport terrible à propos des chrétiens dissipés est venu aux ouïes de notre humble personne. Des hommes avides, qui sont esclaves du ventre, participent inconsidérément et stupidement, ensembles, aux fêtes des païens, des femmes misérables pêchent illicitement … Continue reading

Michel le Syrien, 643 : Les arabes rebâtissent le temple de Salomon, les Juifs les incitent à supprimer la croix du St Sépulcre, 'Amrû interdit les croix, puis il les autorise sur les églises et lors des processions, et échange avec el patriarche Jean, à qui il commande une traduction arabe des évangiles, avec l'aide des Tanûkh, des 'Aqûliens (Kufites) et Tu'iens (?), v. 1170 n-è

A cette époque, tandis que les Tayyayê rebâtissaient le temple de Salomon, à Jerusalem, la construction s’écroulait. Les Juifs dirent : “Si vous ne faites pas renverser la croix qui est placée en face du temple, sur le Mont des … Continue reading

Khuzistan Chronicle, Conquête des arabes Muhammadiens sur la Perse et sur Rome ; Etat des lieux du domaine des arabes, v. 660 n-è

Puis Dieu a ressuscité contre eux les fils d’Ismaël, comme le sable sur le bord de la mer, dont le chef (mdabbran-a) est MHMD. Ni Murs, ni Portails, ni Armures, ni Boucliers, ne se tenaient avec eux, et ils prirent … Continue reading

Isho’yahb III d’Adiabène, A Sime’ôn (Siméon) de Rewârdashîr, Lettre 14C, v. 655 n-è

Quant aux Arabes (Tayyay-ê), à qui Dieu donna, en ce moment, l’autorité (Shultan-â) sur l’ensemble du monde, vous savez bien comment ils agissent envers nous. Non seulement ils ne s’opposent pas au christianisme, mais ils louent notre foi, honorent les prêtres et les saints de notre Seigneur, et assistent églises et monastères. Continue reading

Isho’yahb III d’Adiabène, Lettre 48B, “Les “Muhajirs” n’aident pas ceux qui disent que Dieu a souffert et est mort”, v. 650 n-è

Les hérétiques vous trompent ! ” Il se passe ce qui se passe sur l’ordre du Tayyay-ê “. Ce n’est certainement pas le cas. Car les Tayyay-ê – Mhaggr-ê (Arabes-Muhajirs) n’aident pas ceux qui disent que Dieu, Seigneur de tous, … Continue reading

Ps-Shenute, Copte, Vision Escatologique de la Venue du “Trompeur”, attendu par les Juifs, suite aux carnages des Perses, construction du Temple, v. 650 n-è ?

Les Perses descendront en Egypte et un grand carnage les accompagnera. Ils saisiront la richesse des Egyptiens et vendront leurs enfants contre de l’or, très dure sera la persécution et l’oppression des Perses. Beaucoup de maîtres deviendront esclaves et de … Continue reading

Maxime le Confesseur, Lettre 14, à Pierre, Gouverneur de Numidie, en séjour à Alexandrie, Sur les barbares du désert à l’assaut de la Civilisation, v 650 n-è

Car en effet, qu’est-ce qui est plus grave que les maux qui affligent le monde aujourd’hui ? Qu’est-ce qui est plus terrible pour les plus exigeants que les événements qui se déroulent ? Qu’est-ce qui est plus pitoyable et effrayant … Continue reading

Ajout anonyme à un Evangile syriaque du VIème siècle sur la bataille de Yarmuk ? (Gabit-â, 20 aout 947 ?), VIIè-VIIIè s.

En Janvier Homs prit la parole pour leurs vies et de nombreux villages furent ravagés par la tuerie de Muhmd et beaucoup de gens furent tués et faits prisonniers depuis la Galilée jusqu’à Beth[…] Le 26 mai , la Saq … Continue reading

Sophronios de Jerusalem, lettre comportant une prière à délivrer le pays des Saracènes, v. 640 n-è

[…] A nos très aimant le Christ et très doux empereurs […] [Frappez d’] un sceptre fort et vigoureux pour briser l’orgueil de tous les barbares, et surtout des Saracènes qui, à cause de nos péchés, se sont maintenant dressés … Continue reading

Abd al-Malik ? (Marwanide Primitif), Inscription sur Bronze du Dome du Rocher, Jerusalem, 692 (modifié en 830)

INSCRIPTION AU PORTAIL EST (les parties non-reproduites par l’éditeur sont en italiques) Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. Louange à Dieu, Nul Dieu Sinon Lui, le Vivant, l’Eternel, le Créateur des Cieux et de la Terre et lumière … Continue reading