L. Br. de Boisgelin, Caractère des Maltais, 1806 n-è

Les mantes, qui recouvrent les femmes de la tête aux pieds, et ne laissent à découvert que le front et les yeux, différaient dans la partie supérieure et distinguaient les filles, des femmes mariée s: pour les ainées elle était coupée en rond, pour les autres elle se terminait en pointe. Mais dans la suite, les femmes en acquérant, avec une honnête liberté, les grâces que le désir de plaire multiplie, lorsqu’il est soutenu par l’espoir de profiter de ses succès, se sont débarrassées du vêtement énorme qui les gênait en les cachant, et sans renoncer à la couleur noire, la seule que, par modestie, elles pussent porter hors de chez elles, ni proscrire l’usage d’un voile que la décence exigeait encore, elles se sont composé un habillement qui laisse admirer à la fois la délicatesse des traits du visage, des yeux vifs et superbes Continue reading

Jean Chardin, Corsaires chrétiens en Méditerranée, 1686 n-è

Il n’y a point de maux imaginables qu’ils ne fassent aux habitans des îles de cette mer, où ils peuvent aborder, quoique ces habitants soient tous chrétiens, et que plusieurs reconnaissent le pape. [...] La république[de Venise] s’étant engagée au grand-seigneur, dans le traité de Candie, de chasser de l’Archipel les corsaires chrétiens, et d’en prendre autant qu’il se pourrait ; mais qu’ayant, d’ailleurs reçu plusieurs services de ces corsaires, durant la dernière guerre qu’elle a eue contre le Turc, elle usait de [...] ménagement, afin de satisfaire la Porte, sans agir pourtant contre les corsaires. Que dans cette vue les bâtiments maritimes de la république avoient ordre de se faire toujours connaitre dans l’Archipel, afin que les corsaires chrétiens s’éloignassent d’eux, ou ne les approchassent pas de si près, qu’on ne put faire semblant de ne les pas voir. Continue reading

Faris Shidyaq, Tyrannie de la mode et répulsion des couleurs chez les européens, 1868 n-è

D’autre part, leur pratique de l’évolution des modes est rentable pour les commerçants, mais dangereux pour le public, car elle entraîne des frais récurrents inutiles. Ces changements commencent à Paris, puis des représentations sont imprimées sur des feuilles de papier et envoyées dans tous les pays. Telle est la voie de l’être humain : quand il répudie un vice, ce n’est que pour se tourner vers un autre. C’est ainsi que lorsque les Francs se sont détournés de vêtements brodés et de brocart, les jugeant l’apanage des jeunes garçons, ils ont acquis un penchant pour les changements de forme. Continue reading

Ibn al-Athir, Roger I de Sicile et les musulmans, prise de Malte, v. 1240 n-è

Rujâr tenait en grande estime les musulmans, usant avec eux de familiarités et les défendait contre les Francs si bien qu’ils l’aimaient. Puis, montant une puissante armada, il s’appropria les îles qui sont entre al-Mahdiya et la Sicile comme Mâlita, … Continue reading

Al-Himiyari, Notices Sur Malte, v. 1350 n-è

1 : Notice Géographie L’une des îles qui se situe à proximité de l’île de Sicle, en face de Messine, et entre elles se trouve un détroit. Elle appartint autrefois aux Musulmans, et elle a des ports établis pour les … Continue reading

Al-Qazwīnī, Atār al-bilād, Siège byzantin de Malte (1048), v. 1250

Les Rûm l’envahirent après l’an 440/1048, ils leur firent la guerre et exigèrent d’eux propriétés et femmes. Les musulmans se réunirent et se dénombrèrent, le nombre de leurs esclaves était supérieur à celui des hommes libres. Ils dirent alors aux … Continue reading

Frederic II Hohenstaufen, Réponse au Rapport du Bailli Gilibert sur Malte, v. 1245 n-è

Nous avons appris de ton rapport que les Droits de Dohane de mer et terre levées à Malte sur l’import et l’export se montent annuellement à 1900 Tareni d’or ; les teintures à 800 T, la cabelle sur les tubae (potiers ?) … Continue reading

Al-Andalusi, Malte et les îles, v. 1250 n-è

MALTE est voisine de Tripoli de Barbarie, un peu au sud de CHYPRE. Là s’arrêtent les Iles de la mer de Syrie appartenant au troisième climat…. […] L’Ile [de Koûçira, c’est-à-dire Pantellaria qui renferme de nombreuses chèvres sauvages. L’Ile de … Continue reading

Burckhardt de Strasbourg, Malte, v. 1175 n-è

En l’an de l’Incarnation 1175, Frederic, Glorissime et Auguste Empereur des Romains m’envoya, moi Burchard, vicomte de Strasbourg, en Egypte, auprès de Salah ad-Din, roi de Babylone (d’Egypte). Tout ce que je vis lors de cette délégation ou dont j’ai … Continue reading

Geoffroy Malaterra, Geste de Roger de Sicile, Prise de Malte, v. 1090 n-è

IV, 16 Ainsi donc, le comte organisa sagement toute la Sicile comme il le souhaitait. Mais, habitué à des opérations militaires, impatient en temps de paix, soucieux dans le travail et âpre au gain, refusant de laisser son corps s’envelopper … Continue reading

Théodose, Métropolite de Syracuse mentionnant un évêque de Malte, v. 880 n-è

Peu de temps après, nous commençâmes le voyage de Palerme que nous accomplîmes en 6 jours, transportés sur des bêtes élevées pour porter des fardeaux, nous fûmes conduits par des Nègres rudes et sauvages. Enfin, très harrassés par la chaleur … Continue reading