Ibn Hayyân, Annales, (Saranbâkî) Sa‘dun b. Fath en révolte contre le sultan Abdallah (fol. 17 v.), v. 1050 n-è

Sous le règne de Muhammad, il fut fait prisonnier par les Majus qui avaient débarqué sur la côte occidentale de l’Espagne. Il fut racheté par un marchand juif qui croyait faire une bonne affaire. Saranbâkî paya quelque temps à son créancier l’intérêt de la somme que celui-ci avait avancée pour lui ; mais plus tard il prit la fuite, et, oubliant le service que le juif lui avait rendu, il lui fit perdre son argent. S’étant jeté dans les montagnes qui se trouvent entre Coïmbre et Santarem et qui portent encore son nom, il exerça des brigandages sur les terres des musulmans et sur celles des chrétiens. Il eut bien des aventures, mais il fut enfin mis à mort par Alphonse (III), le seigneur de la Galice.