al-Ifrani, la poudre et les chevaux, v. 1730 n-è

L’invention de la poudre, au dire d’un auteur qui a fait un traité sur la guerre sainte, daterait de l’an 768 (7 sept. 1366 — 27 août 1367) ; cette découverte serait due à un médecin qui s’occupait d’alchimie et qui, ayant vu un mélange qu’il avait composé faire explosion, aurait renouvelé l’expérience; satisfait du résultat, il aurait alors préparé la poudre actuelle. Dieu seul sait si cela est exact.

Les chevaux de prix étaient placés côte à côte, en rang, entre les deux divisions du gros de l’armée et s’étendaient jusqu’aux étendards du corps d’artillerie ; ils étaient conduits par des cavaliers spéciaux appelés les serraja.