Inscription trilingue (perse, parthe, grecque) de Shâpûr Ier sur la Ka’ba-i-Zartosht, Istakhr, v. 260 n-è

Moi, la Majesté Mazdéenne Šābuhr, roi des Rois des Ērān (iraniens) et des non-Ērān, qui est du čihr des Yazdān (dieux), fils de la Majesté Mazdéenne Ardaḫšēr, roi des rois des Erān, qui est du čihr des Yazdān, petit-fils de la Majesté, Pābag, le roi ; je suis le Ḫwadāy (Seigneur) de l’Ērānšahr.

[Description du Royaume]

Et je détiens les šahr (province)

-de Pārs

-de Pahlaw

-de Ḫūzestān (Susiane)

-de Mēšān

-d’Āsūrestān

-de Nod-Šēragān (Adiabène)

-d’Arabestān

-d’Āḏurbāyagān (Atropatène)

-d’Armin (Armenie)

-de Virujān (Ibérie)

-de Segān (MakhelonieèMingrel)

-d’Arrān (Albanie)

-de Balāsagān jusqu’aux montagnes de Kab (Caucase) et à la porte des Albanais, et de toute la chaîne de Parišwār

-de Māy (Médie)

-de Gurgān (Urcanie)

-de Marw (Margiane)

-de Harēw (Arie : Herat)

Et de toutes les hautes provinces (abaršahr) :

-du Kirmān

-du Sakestān

-du Tūr(est)ān

-du Makurān

-du Pāradān

-du Hindestān,

-et aussi de la province de Kušān jusqu’au-delà de Pašakbur (Pēšāwar)

-et vers Kāš (Shahrisabz), Suġd (Sogdiane), et le Čāčestān (Tashkent)

-et outre-mer la province de Mazūn (Oman).

Et nous avons nommé Pērōz-Šābuhr (al-Anbār), et nous avons nommé Ohrmaz-dar-Dašēr. Et ces nombreuses provinces (šahr) et šahrdār (chef de provinces) et paygospān (sous-chefs), tous sont devenus nos tributaires et sujets.

[Première Campagne]

Et lorsque nous fumes tout d’abord établis sur le royaume, le César Gordien rassembla de toutes les provinces des Romains, Goth et Germains une force armée et marcha sur l’Āsūrestān contre l’Ērānšahr et contre nous. Et sur les frontières de l’Āsūrestān à Mešīk, eut lieu une grande bataille frontale. Le César Gordien fut tué. Nous détruisîmes la force armée romaine.

Et les Romains firent de Philippe le César. Et le César Philippe parlementa avec nous, et, comme rançon de sa vie, il nous donna 500 000 denarii, et devint notre tributaire (bāz). Et c’est pourquoi nous nommâmes Mešīk Pērōzšābuhr.

[Seconde Campagne]

Et le César mentit encore, et malmena l’Arménie. Nous nous mimes alors en route pour la province des Romains, et à Bēbališ (Barbalisse, Bālis) nous annihilâmes une armée romaine de 60 000. Et la province d’Āsūryā (Syria) et les environs de la province d’Āsūryā nous l’incendiâmes, ruinâmes et pillâmes. Et en cette seule entreprise nous primes des forts et des villes (šahrestān) à la Province Romaine.

-La ville d’Anat et ses environs

-Birt-Arūpān et ses environs

-Birt-Aspōragān et ses environs

-la ville de Šūrā et ses environs

-la ville de Bēbališ et ses environs

-la ville de Mambōg (Hiérapolis, Manbij) et ses environs

-la ville de Halab (Béroée) et ses environs

-la ville de Kennešrā et ses environs

-la ville d’Apamiyā et ses environs

-la ville de Refaniyos et ses environs

-la ville de Zūma (Zeugma) et ses environs

-la ville de Urnā et ses environs

-la ville de Gindaros et ses environs

-la ville d’Armenāz et ses environs

-la ville de Selōkiyā (Séleucie) et ses environs

-la ville d’Andiyok (Antioche) et ses environs

-la ville de Kirros (Cyr) et ses environs

-une autre ville de Selōkiyā et ses environs

-la ville d’Aleksandriyā et ses environs

-la ville de Nēkpolis et ses environs

-la ville de Sinzar (Singar) et ses environs

-la ville de Hamāt et ses environs

-la ville d’Ariston (Rastan) et ses environs

-la ville de Dikor et ses environs

-la ville de Dūrā (-Europos) et ses environs

-la ville de Doloḫ et ses environs

-la ville de Korkusyā (CorcousiôneèCircession : al-Raqqa) et ses environs

-la ville de Germaniyos (Germaniceia : Ma‘raš) et ses environs

-la ville de Batnān et ses environs

-la ville de Ḫānar et ses environs

Et en Cappadoce :

-la ville de Sātal et ses environs

-la ville de Domān et ses environs

-la ville d’Artangilyā et ses environs

-la ville de Sūš et ses environs

-la ville de Suwid et ses environs

-la ville de Frāt (Phréate) et ses environs

Un total de 37 villes et leurs environs.

[Troisième Campagne]

Et en une troisième occasion, nous nous mimes en marche pour Ḫarrān et Urhā (Edesse) et nous assiégeames Ḫarrān et Urhā, le César Valerien marcha à notre rencontre, et il avait avec lui [des hommes]

-de la province de Germanie

-de la province de Rešyā (Rétie)

-de la province de Nirkos (Norique)

-de la province de Dākyā (Dacie)

-de la province de Mūsyā (Mésie)

-de la province d’Estriyā

-de la province d’Espāniyā

-de la province d’Afrikiyā

-de la province de Trākyā

-de la province de Butniyā (Bythinie)

-de la province d’Āsia

-de la province de de Pamfaliyā

-de la province d’Esuriyā (Isauria)

-de la province de Lūkunyā (Lycaonie)

-de la province de Galātenyā (Galatie)

-de la province de Kilikiyā

-de la province de Kappadukiyā

-de la province de Frūgiyā (Phrygie)

-de la province de Sūriyā (Syrie)

-de la province de Funikiyā (Phénicie)

-de la province de Yehūdiyā (Judée)

-de la province d’Arabiyā

-de la province de Muri[ta]n[yā]

-de la province de Germāniyā

-de la province de Rodās (Rhodes)

-de la province d’Asenyos (Osrhoene)

-de la province de Meyānrōdān (Mesopotamie)

Une armée de 70 000 hommes.

Et de ce côte de Ḫarrān et d’Urha eut lieu contre le César Valérien une grande bataille. Et nous capturâmes le César Valérien de nos mains. Et les autres, le préfet du prétoire, et les sénateurs et commandeurs, qui étaient les chefs de cette armée, nous les capturâmes tous et les dépotrâmes en Pārs.

Et la Syrie, la Cilicie et la Cappadoce furent incendiées, ruinées et pillées. Cette fois là, nous saisîmes de la Province Romaine :

-la ville d’Alexandrie sur l’Issos et ses environs

-la ville de Šamošād (Samosate) et ses environs

-la ville de Katabolos et ses environs

-la ville d’Aygā (Aégée) et ses environs

-la ville de Māmsestiyā (Mopsueste) et ses environs

-la ville de Mallos et ses environs

-la ville d’Adana et ses environs

-la ville de Tarse et ses environs

-la ville d’Agustinā et ses environs […]

-la ville de Zefiron (Mersin) et ses environs

-la ville de Sebastiyā et ses environs

-la ville de Korykos et ses environs

-la ville d’Anazarbe et ses environs

-la ville de Kastabala et ses environs

-la ville de Neronias et ses environs

-la ville de Flavias et ses environs

-la ville de Nicopolis et ses environs

-la ville d’Epiphanie et ses environs

-la ville de Kelenderis et ses environs

-la ville d’Anemourion et ses environs

-la ville de Selinus et ses environs

-la ville de Myôn et ses environs

-la ville d’Andiyokiyā (Antioche) et ses environs

-la ville de Séleucie/Srtyp ( ?) et ses environs

-la ville de Dometiopolis/mwstynprws (?) et ses environs

-la ville de Tyana et ses environs

-la ville de Mèiakarirè/Kēsariyā et ses environs

-la ville de Komana/Şar et ses environs

-la ville de Kybistra et ses environs

-la ville de Sebastée et ses environs

-la ville de Birtha et ses environs

-la ville de Rhakundia et ses environs

-la ville de Laranda (Karaman) et ses environs

-la ville d’Iconium et ses environs

Toutes ensembles ces villes et leurs environs sont 36.

Et parmi les gens qui sont dans la province romaine, des non-Ērān, nous déportâmes des captifs. Dans l’Ērānšahr en Pārs, Pahlaw, Ḫūzestān, Āsūrestān, et dans toute autre province où les Etats de nous-mêmes et de nos père et grand-père et ancêtres se trouvaient, nous les y installâmes. Nous explorâmes bien d’autres provinces et nous fîmes bien des faits braves et héroïques, et nous n’avons pas écrit ici toute ces choses.

Nous ordonnâmes que fut écrit pour cette raison que quiconque sera après nous puissent connaître ces nôtres bravoure, héroïsme et royauté. L’acte d’établissement et des Feux Victorieux alors, pour cette raison, que les Yazdān nous ont fait leur protégé, et avec l’aide des Yazdān nous explorâmes et prîmes ces si nombreuses provinces, c’est pourquoi nous avons fondé dans toutes provinces des Feux Victorieux, et avons conféré des bénéfices sur de nombreux Mazdéens, et le grand Yazd nous l’établîmes bien.

Et ici aussi, par l’inscription que nous fondâmes :

-Un Feu, Husrō-Šābuhr (célèbre est Šābuhr) de nom, pour notre âme et pour preserver notre nom

-Un Feu, Husrō-Āduranāhīd de nom, pour l’âme de notre fille Āduranāhīd, reine des reines, et pour preserver son nom

-Un Feu, Husrō-Ohrmazdardašēr de nom, pour l’âme de notr fils Ohrmazdardašēr, grand roi d’Armenie, et pour préserver son nom

-Un autre Feu, Husrō-Šābuhr de nom, pour l’âme de notre file Šābuhr, roi de Mēšān, et pour préserver son nom

-Un Feu, Husrō-Narsē de nom, pour l’âme de notre fils l’Aryen Mazdéen Narsē, roi de Hind, Sakestān et Turān jusqu’à la côte, et pour préserver son nom.

Des fonds pour l’entretien  des Feux et que nous avons octroyés à ces Feux, et que nous avons établis comme une coutume, ainsi que tout ce que nous avons écrit dans l’acte de fondation. De ces 1 000 moutons, dont la coutume nous reserve le surplus, et que nous octroyâmes à ces Feux, nous avons ordonné qu’il soit fait ainsi :

Pour notre âme chaque jour 1 mouton, 1 grīv (1 modius) et 5 Mušt (=½ modius) de pain, et 4 pās de vin.

-Sāsān le Seigneur

-Pābag le Roi

-Šābuhr le roi fils de Pābag

-Ardaḫšēr, roi des rois

-Ḫwarrānzēm, reine du royaume

-Āduranāhīd, reine des reines

-Dēnag, la reine

-Wahrām, roi du Gēlān

-Šābuhr, roi de Mēšān

-Ohrmazdardašēr, grand roi d’Armenie

-Narsē, roi de Sakestān

-Šābuhrduḫtag, reine de Sakestān

-Narsēduḫt, reine de Sakestān

-Čašmag, la Dame

-Pērōz, le Prince

-Mirrōd, la Dame, mère du roi des rois Šābuhr

-Narsē, le Prince

-Rōdduḫt, la princesse, fille d’Anōšag

-Warāzduḫt, fille de Ḫwarrānzēm

-Staḫriyād, la reine

-Hormazdag, fils du roi d’Armenie Hormazd

-Ōdābaḫt, Wahrām, Šābuhr et Pērōz, fils du roi de Mēšān

-Šābuhr-Duḫtag, fille du roi de Mēšān

-Ohrmazd-Duḫtag, fille du roi de Sakestān

Pour leur âme, 1 mouton, 1 grīv et 5 Mušt de pain, et 4 pās de vin.

Et des autres moutons restants, autant qu’il en restera, pour les âmes de ces personnes dont nous avons ordonné d’accomplir le ritual Yasna, et en particulier celles que nous avons mentionné par écrit dans l’inscription du monument, jour après jour, 1 mouton, 1 grīv et 5 mušt de pain, et 4 pās de vin.

Ceux qui vécurent sous le règne de Pābag le Roi :

-Sāsān fils d’Ārnēk

-Farrag fils de Farrag

-Wahrāmpād fils de Horag

-Aspūrag fils d’Aspūrag

-Puhrag fils de Mardēnag

-Zīg, maître des cérémonies

-Šābuhr fils de Wēzan

-Šābuhr fils de Mihrbūzan.

Ceux qui vécurent sous le règne d’Ardašēr le roi des rois :

-Sadārub, roi d’Abarēnag

-Ardašēr, roi de Marw

-Ardašēr, roi de Kirmān

-Ardašēr, roi de Sakestān

-Dēnag, mère de Pābag le roi

-Rōdag, mère d’Ardašēr le roi des rois

-Dēnag, reine des reines, fille de Pābag

-Ardašēr le bidaḫš (second-roi)

-Pābag le hazāruft (chiliarque)

-Dēhēn de la famille Warāz

-Sāsān de la famille Sūrēn

-Sāsān, seigneur d’Andēgān

-Pērōz de la famille Kārin

-Gōk de la famille Kārin

-Abursām de la famille Ardašērfarr

-Gēlmān de Dumbāwand

-Raḫš le spahbed

-Mard, le dibīrbed (premier secrétaire)

-Pābag l’ayēnīg (maître des cérémonies)

-Pākčihr fils de Wisfarrag

-Wēfarr fils de Farrag

- Mihrḫwāst fils de Barēsag

-Hōmfrād, le māyagānbed (chef de la garde ?)

-Dirām le zēnbed

-Čīrīg, le Dādwar (Juge)

-Wardān, l’aḫwarrbed (connétable)

-Mihrag fils de Tōsar

-Zīg fils de Zabrag

-Sagbus le nahčīrbed (Comte des Chasses)

-Hudōg le grastbed (chambellan)

-Jāhēn le Mayyār (échanson).

Ceux qui vivent sous le règne de Šābuhr, roi des rois :

-Ardašēr, roi de Nodšēragān (Adiabène)

-Ardašēr, roi de Kirmān

-Dēnag, reine de Mēšān, “protégée” de Šābuhr

-Hamazāsp roi de Wiruz (Ibérie)

-Walāš le prince (Wišpuhr) fils de Pābag

-Sāsān le prince, qui fut élevé par la famille Kadōg

-Narsē, le prince, fils de Pērōz

-Narsē le prince, fils de Šābuhr

-Šābuhr le bidaxš

-Pābag le hazāruft

-Pērōz l’aspbed (maréchal)

-Ardašēr de la famille Warāz

-Ardašēr de la famille Sūrēn

-Narsē, seigneur d’Andēgān

-Ardašēr de la famille Kārin

-Wehnām, le framadār (gouverneur)

-Frīg, šahrab de Gundī- (Wēandiyōg-)šābuhr

-Srīdō de Šāh-Must

-Ardašēr d’Ardašēr-Šnōm

-Pākčihr de Tahm-Šābuhr

-Ardašēr, šahrab de Gōmān

-Čašmag de Nēw-Šābuhr

-Wehnām de Šābuhr-Šnōm

-Tīrmihr, dizbed (capitaine) de Šahrgird

-Zīg l’ayēnīg (maître de cérémonie)

-Ardawān de Dumbāwand

-Gundfarr l’awgān razmjōy (qui recherche le combat)

-Pābag de Pērōz-Šābuhr fils de Šambīd

-Wārzan, šahrab de Gay

-Kirdesrō le bidaḫš

-Pābag fils de Wisfarr

-Walāš fils de Selōk (Séleucos)

-Yazdbād, handarzbed (conseiller) des Dames

-Pābag le šafšēlār (coutelier)

-Narsē, šahrab de Rind

-Tiyānag šahrab d’Ahmadān

-Gulbed (Vardbed) le peristagbed (Majordome)

-Jōymard fils de Rastag

-Ardašēr fils de Wēfarr

-Abursām de la famille Šābuhr, le sarīgān-sālār (maire du palais)

-Narsē fils de Barrag

-Šābuhr fils de Narsē

-Narsē le grastbed

-Hormazd le dibīrbed fils de Hormazd le dibīrbed

-Nādūg le zēndānīg (geollier)

-Pābag, le darbed (maître de la Porte)

-Pāsfal fils de Pāsfal

-Abdaḫš fils de Dizbed

-Kirdēr, le hērbed (grand-prêtre)

-Rastag, šahrab de Weh-Ardašēr

-Ardašēr le bidaḫš

-Mihrḫwāst, le ganzwar (trésorier)

-Šābuhr, le framadār (épitrope)

-Aštād de la famille Mihrān, le frawardag-dibīr (secrétaire des épîtres), de Ray

-Sāsān, le šābestan (gardien du harem), fils de Sāsān

-Virōy, le wāzārbed (agoranome)

-Ardašēr, šahrab de Nērēz

-Baydād fils de Gulbed Wardbed

-Kirdēr Ardawān

-Zurvāndād fils de Bannag

-Gunnār son of Sāsān

-Mānzag le šābestān

-Sāsān, le dādwar

-Wardān fils de Nāšpād

-Gulag, the Warāzbed (‘chief of boars’)

Pour chacun, 1 mouton, 1 grīv et 5 mušt de pain et 4 pās de vin.

Ainsi, puisque nous dommes diligent dans les affaires du service des Yazdān, puisque nous sommes le dastgird (“protégé”) des Yazdān, et que nous avons explore et pris ces nombreuses provinces avec l’aide des Yazdān, et que nous fîmes des actes fameux et héroïques, pour tous ceux qui après nous deviendraient seigneurs, puisse-t-il devenir en révérence et de bonne volonté pour les Yazdān, afin qu’à lui aussi, de la même manière, les Yazdān l’assistent comme ils le firent avec nous.