II : Mazâr-i-Sharîf, Mausolée de Muhammad Bashârâ, Haute-Sogdiane, 1342 n-è

Mazâr-i-Sharîf, Mausolée de Muhammad Bashârâ, Haute-Sogdiane, 1342 n … culture-islam.fr Mazâr-i-Sharîf, Mausolée de Muhammad Bashârâ, Haute-Sogdiane, 1342 n … culture-islam.fr Mazâr-i-Sharîf, Mausolée de Muhammad Bashârâ, Haute-Sogdiane, 1342 n … culture-islam.fr Mazâr-i-Sharîf, Mausolée de Muhammad Bashârâ, Haute-Sogdiane, 1342 n … culture-islam.fr … Continue reading

IV : Mîr Sayyid Bahrâm, Karmina, Sogdiane, v. 1000 n-è

40°08’34” 65°21’40” Vue d’ensemble de l’unique façade -Similaire à ‘Arab Âta (façade unique, colonnes engagées d’angle) -La frise du portail rappelle la grecque -L’arc brisé en acolade est contouré d’une frise de briques en calligraphie intermédiaire, entre kufique et naskh

Du Huan, Rapport de Voyage, v. 762, v. 801

Les hommes et les femmes sont beaux et grands, leurs vêtements sont clairs et propres, et leurs manières sont élégantes. Quand une femme sort en public, elle doit se couvrir le visage, peu importe que sa position sociale élevée ou humble. Ils effectuent des prières rituelles 5 fois par jour. Ils mangent de la viande, jeûnent et considèrent l’abattage d’un animal comme méritoire. […] Quand les gens se disputent entre eux, ils n’en viennent pas aux mains. Continue reading

Al-Ghazālī, Réfutation de la divinité de Jésus par l’expression de l’Evangile, v. 1090 n-è

Les chrétiens en cela s’appuient aveuglément sur la seule tradition et retiennent, avec bec et ongles, le sens littéral adopté par les Anciens, sans que nul parmi ceux d’aujourd’hui, à cause de leur incapacité, n’entreprenne d’en expliquer les points difficiles. Ils s’imaginent que c’est cela même la Loi révélée établie pour eux par ‘Īsā. Ils justifient leur adhésion par l’autorité de textes considérés par eux comme contraignants pour l’esprit, comme se refusant à toute interprétation symbolique, et qu’il n’est pas aisé de détourner de leur sens littéral. […] Tout au contraire, il s’est formé, dès l’enfance, dans l’esprit de ces personnes, certaines représentations qui ont fini par passer, l’ignorance se prolongeant, à l’état d’habitude acquise. Cette catégorie est difficile à guérir de son mal.
Si ces malheureux consultaient leur raison et cessaient d’être menés par la passion (al-Hawâ) et le fanatisme (at-Ta’çib), ils s’apercevraient qu’ils se sont écartés du droit chemin et qu’ils ont abandonné les voies de la Vérité, et ce, pour diverses raisons
Continue reading